Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle : le cas de Molloy de Samuel Beckett (Faux Titre, Volume 332)

Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle : le cas de Molloy de Samuel Beckett (Faux Titre, Volume 332)

Carla Taban


Molloy est sans doute l’une des œuvres beckettiennes qui a suscité le plus d’interprétations variées et parfois même contradictoires. Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle : le cas de « Molloy » de Samuel Beckett prend comme aspect de départ cet état de fait, l’interroge et suggest que l. a. texture du roman en est largement responsable. En tant qu’artefact langagier, Molloy exploite exemplairement les possibilités contextuelles de signification de l. a. langue française, aussi bien linguistiquement que littérairement.

L’ouvrage procède à une série de micro-lectures qui réévaluent à fond l. a. fonction textuelle de ce qu’on convient d’appeler les « jeux de mots » de Molloy. Il montre que les manières dont ces « jeux » sont inscrits dans leurs environnements restreints et étendus favorisent l’actualisation des significations multiples. Ces possibilités plurielles de signification sont poursuivies conséquemment non seulement à travers le Molloy français, mais aussi à travers les rapports que celui-ci entretient avec le Molloy anglais, d’une half, et avec des textes beckettiens et non-beckettiens pré-Molloy, d’autre half. Les « jeux de mots » du roman se découvrent ainsi être les pierres angulaires d’une complexe configuration architexturale.

L’étude de cas de Molloy que présente Modalités po(ï)étiques de configuration textuelle est potentiellement pertinente pour l’ensemble du corpus beckettien dans los angeles mesure où los angeles méthode intégrative d’analyse utilisée est weak de révéler de nouvelles données concernant los angeles particularité de texturation de ce corpus, de même que des œuvres individuelles qui le composent.

L’ouvrage s’adresse aux lecteurs de Beckett, mais aussi à ceux qui s’intéressent à des questions touchant à los angeles traduction, voire l’auto-traduction littéraire, à l’intertextualité et aux approches linguistiques de l. a. littérature qui reposent sur l. a. sémantique cognitive et interprétative.

Show sample text content

Download sample