Julien Gracq (Cahier de l'Herne)

Julien Gracq (Cahier de l'Herne)


Dirigé par Jean-Louis Leutrat.

Le lecteur qui peut encore avoir los angeles faiblesse d'éprouver un sentiment d'exaltation (charmante vieillerie pour certains des plus subtils et des plus savants de nos contemporains) devant telle web page inspirée, a certainement de grandes difficultés à assouvir le vice impuni et inavouable qui le element : l. a. web page inspirée se fait infrequent de nos jours. Il reste donc à ceux qui considèrent comme par trop anémiée los angeles littérature composée sur mesure qui leur est proposée los angeles seule choice d'aller voir ailleurs. Il serait alors bien étonnant que, dans leur solitude, ne leur ait element fait signe, d'une manière ou d'une autre, le ténébreux solitaire qui a pour nom Julien Gracq.

Julien Gracq s'est servi à plusieurs reprises de l'image du mancenillier (« le mancenillier abondant des lustres de Venise »). Cet arbre, on le sait, était réputé deadly à ceux qui venaient s'abriter sous son ombrage. Il ne fait aucun doute que s'exprime, dans les récits de l'écrivain, cette humeur noire de nos ancêtres. L'expression de « guetteur mélancolique » s'applique admirablement au personnage gracquien flanqué de son soleil noir. Inutile d'insister, c'est trop évident. Mais Gracq est aussi un mancenillier à l. a. manière de Wagner : « Wagner est un magicien noir - c'est un mancenillier ci l'ombre mortelle - des forêts prises à los angeles glu de sa musique il semble que ne puisse plus s'envoler après lui aucun oiseau. »

La sorcellerie évocatoire de l'enchanteur Gracq, remark y échapper ? remark résister à cette rhétorique dont on a dit qu'elle est une arme du solitaire ? Gracq ne néglige pas l. a. half vague qu'il y a en toute selected, son activité d'écrivain l. a. lui rappelle constamment.

Numérisation réalisée avec le soutien du CNL.

Show sample text content

Download sample